Apprendre des mouvements de tai chi

Accueil » Taiji Quan
Apprendre des mouvements de tai chi

Le tai chi est une discipline traditionnelle chinoise qui apporte sérénité et guérison du corps. Il s’agit d’un tout autre art martial et à la fois une des branches de la médecine classique. Il présente de nombreux bienfaits sur le corps et l’esprit et aussi pour la santé corporelle. Mais comment apprendre ses mouvements de base ?

Quelles sont les différentes formes de tai chi chuang ?

Le tai chi chuang est un art martial utilisé pour l’auto-défense des individus. C’est aussi une médecine traditionnelle chinoise qui apporte son lot de bienfaits tant sur le corps que sur l’esprit. Il fait aussi partie de la gymnastique énergétique douce qui apporte souplesse et longévité.

Le tai chi chuang occupe une place prépondérante dans ce bas monde que ce soit pour guérir des maladies ou pour apporter plus de bien-être aux gens. Avec la routine, le stress et les diverses pressions de la vie, on a toujours l’impression de ne plus vivre. Cette discipline est pourtant une alternative pour résoudre tous ses problèmes. À la fois une discipline sportive, art martial et médecine traditionnelle, le tai chi est connu pour être un excellent diffuseur énergétique. Pour se recharger et faire le plein d’énergie, cette gymnastique douce favorise la concentration, réduit le stress et permet aussi de garder le contrôle de soi et de son esprit. Pour mieux vivre, cette discipline apporte l’équilibre du corps et de l’esprit. En principe, il fait travailler tous les muscles du corps et en particulier des bras et des jambes. Il aide l’organisme à mieux résister face aux diverses maladies. Donc à la base, le chi veut dire énergie corporelle. Ce qui signifie qu’il favorise la circulation de l’énergie dans l’organisme. Cette énergie demeure indispensable pour combattre les maladies. Mais il nous apprend aussi les bases de l’autodéfense à travers des techniques diversifiées. Il apporte aussi souplesse, longévité et coordination pour rendre une personne à la fois dynamique et robuste.

Quelles sont les différentes formes de tai chi chuang ?

Le tai chi se présente sous 5 formes notamment le Yang, Chen, Wu, Wuhao et Sun. Ces 5 styles abordent des techniques et mouvements différents. Le yan est adapté aux débutants tandis que le Sun convient aux experts de cette discipline. Tous les styles méritent tout de même d’être maîtrisés.

Le tai-chi-chuan est une discipline assez vaste et présente alors sous différentes formes. Il arbore divers styles selon les créateurs de cet art. Évoquons en premier lieu le Yang qui est un style basique. Il convient certainement aux débutants qui souhaitent maîtriser la base du tai chi et les postures résolument simples. Ensuite, il y a le Chen qui adopte des postures basses et font travailler les jambes. Il exige ainsi une grande condition physique. On parle également du style Wu qui utilise la même méthode que le Yang mais en version plus avancée. Donc, les mouvements sont beaucoup plus amples pour créer des cercles horizontaux. Il propose aussi des postures distinctives comme le fait de pencher sur le côté ou en avant et des sorties, des reprises d’axe. Le Wuhao quant à celui-ci aborde des mouvements à la fois compacts et denses avec des changements de direction. C’est un style beaucoup plus aisé. En fin, le Sun qui demeure un style assez complexe. C’est comme la fusion des trois arts mais qui offre divers bienfaits. Il favorise la légèreté et la mobilité. Maitriser le tai chi mouvements est donc de rigueur pour la santé mentale, physique et spirituelle. Il convient alors de connaître toutes les bases pour éviter les mauvaises postures.

Quels sont les mouvements de base du tai chi ?

Les mouvements de base du tai chi sont plus fluides. Mais les bases sont : parer puis presser, ensuite pousser et tirer. Les gestes et les mouvements seront réalisés en lenteur et tout en douceur. Il faut aussi essayer de coordonner les mouvements avec la respiration.

Pour pratiquer le tai chi energie, il est utile de connaître les mouvements de base. En général, il faut parer, presser, pousser et tirer. Ces mouvements doivent être réalisés en douceur pour favoriser le calme et doivent être coordonnés avec la respiration. Il est important en effet de travailler sa respiration lors de la pratique, cela aide l’esprit à trouver la sérénité. Mais la respiration permet aussi une meilleure oxygénation du corps. Outre ses mouvements basiques, on peut aussi adopter les techniques du serpent rampe ou alors de la grue blanche qui déploie ses ailes. Ils utilisent des mouvements longs, complexes et parfois même variés avec des ondulations, des étirements et des rotations. Tout cela afin de mieux cibler l’énergie vitale. En pratique, le corps s’étire vers le haut, on garde la tête droite et la nuque étirée. C’est comme si on enchaînait des mouvements de danse. Bref, le tai chi chuang constitue un remède naturel contre diverses pathologies et impacte directement l’esprit.

Dans la même catégorie